Bernard Amy La réponse des hauteurs

20.02.2006 | Mis à jour le 21.02.2006 | blue
5224 visiteurs  -  Aucun commentaire

Qu’est ce qui pousse donc le voyageur, parfois rapidement qualifié d’aventurier, à repartir après avoir déjà quitté une première fois les chemins battus ? Le retour est un moment qui se savoure. Mais l’envie de repartir revient bien vite. Nostalgie du voyage. Envie de découverte. Pourtant, le départ est difficile : quitter son petit monde, prendre parfois des risques, dans quel but au juste ?

La pratique de la montagne, considérée à première vue comme une activité sportive, et parfois à haut risque, s’éclaire à la lecture de ces nouvelles.

N’est elle pas tout simplement une forme d’expression de notre condition d’être humain, présente au fond de nous tous, refoulée si souvent. Celle là même qui pousse depuis toujours l’homme à gravir le col pour découvrir ce qu’il cache. Celle là encore qui témoigne de notre petitesse face à des forces qui nous dépassent. Celle là enfin qui par la concentration, le travail, la préparation, l’effort, et parfois l’expérience du dépassement de soi et de ses propres limites, nous offre la possibilité d’emporter une victoire sur nous-mêmes.

"Le regard de Luc sauta de crête en crête jusqu’à la ligne ultime [...]. En même temps il réalisa que ses pensées avaient suivi un chemin analogue. De souvenir en souvenir superposés remontant dans le temps, son esprit était passé des images des aventures passées qui avaient marqué sa vie aux images de sa première grande course, et de là aux images de ses premières explorations du monde. A les parcourir ainsi en pensée, il s’aperçut qu’elles avaient toutes été la répétition d’une expérience première dont la réminiscence lui apportait des images étonnamment précises : un enfant qui lui ressemble sort de la maison de ses parents d’un pas encore mal assuré ; il s’arrête et regarde le jardin profond dont il ne connaît que les abords ; il a l’impression confuse de vivre un commencement, d’entrer dans un temps à la mesure de tous les projets possibles ; [...] l’appréhension le fait hésiter ; il se décide et part vers ce territoire inconnu ; dès le premier pas, un bonheur profond s’empare de lui..."

Peu après la lecture de ce livre, j’apprenais la disparition de Jean-Christophe Lafaille dans son ascension du Makalu. Tant d’autres avant lui ne sont jamais revenus...

(JPG)
 
 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 112 visiteurs par jour (589804 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2