Chi Li - Triste Vie

30.11.2006 | Mis à jour le 11.04.2009 | Black
5781 visiteurs  -  5 commentaires

Longtemps habitué et habité par la littérature japonaise, j’ai embarqué sur un vieux rafiot de Kyûshû, direction la mer de Chine Orientale puis la mer jaune. Première escale, premier port et premier livre : Triste vie de Chi Li ou ma première expérience chinoise.

Une vie simple et anodine comme des millions d’autres chinois... Voilà comment peut être définie la vie de Yin, jeune père et ouvrier qualifié, dans une Chine en pleine expansion.

A trois dans une chambre exiguë, Yin est obligé de se lever tous les matins à cinq heures s’il veut espérer ne pas arriver en retard à son travail. Après avoir fait la queue aux toilettes communs, aux lavabos communs, à l’arrêt de bus (archi bondé, pire qu’une heure de pointe sur la ligne 13 du métro un jour de grève), pris le bateau, le tout avec son fils de 4 ans dans les bras, il arrive enfin à son usine avec... 1 min 50 de retard : blâme et absence de reconnaissance par ses employeurs. Que lui reste t’il donc dans cette vie, face à un monde du travail qui le dépasse, face aux reproches de sa femme toujours plus incessants, face aux difficultés financières qui installent le couple dans une monotonie sans espoir ? Les « rêves », peut-être... et surtout l’amour de son fils de 4 ans, certainement sa seule joie de vivre dans cette nouvelle Chine.

Un tendre et amer témoignage d’une vie ordinaire, insignifiante et triste, en Chine...

(JPG)


Les Carnets Chinois de Chi Li :

-  Triste Vie
-  Trouée Dans Les Nuages

 

5 commentaires

Triste vie et Tu es une rivière 6 février 2008 BMR 2  rép.
Une petite histoire pleine d’empathie pour cet anti-héros d’un jour et ses petits ou grands soucis domestiques. La fin de cette presque nouvelle laisse un goût amer, sans trop qu’on sache si c’est du lard ou du cochon : rentre-t-il chez lui le soir retrouver bobonne car finalement cet amour-là est la seule valeur sûre ? ou rentre-t-il chez lui, désabusé, parce que tout le reste n’est que fantasmes et que son humble foyer est finalement la seule et triste réalité, la triste vie ? On aime beaucoup cette auteure (qu’on vient de découvrir) figure de proue du néo-réalisme chinois. On vient de lire Tu est une rivière, encore plus intéressant que Triste Vie.
Triste vie et Tu es une rivière 6 février 2008 Black

« Triste Vie » m’a profondément ému... peut-être est-ce la perspective de m’identifier à ce père de famille pour qui les seules bribes de rêve et d’espoir ne se retrouvent que dans le visage serein de son fils de 4 ans.

Mais quelle vie ce père va pouvoir offrir à son fils smiley
Quel avenir ce dernier va découvrir smiley
Voilà une question qui m’angoisse terriblement... smiley

Je ne connais pas encore « Tu es une rivière », mais nul doute que cela sera une lecture possible compte tenu que l’écriture et l’émotion de Chi Li transcrite dans ce premier roman m’ont semblé correspondre à mes attentes de lecteur.

Triste vie et Tu es une rivière 8 février 2008 Utopie

L’angoisse est partagée ...

Je ne connais pas ces deux titres mais Pour qui te prends-tu ?, chronique d’une famille dont on suit les questionnements et les incompréhensions de chacun avec tendresse sur fond de l’évolution de la société en Chine.  smiley

-----> —> Chi Li : Pour qui te prends-tu ?

Chi Li 28 décembre 2007 1  rép.
tro smiley ce livre smiley smiley smiley smiley
Chi Li 31 décembre 2007 Black

Une magnifique Découverte...

et une Prédiction : plus de littérature chinoise sur ce site smiley parce qu’il y a des auteurs chinois qui valent vraiment le coup...

Que cela soit présentement Chi Li, ou Mo Yan (ici et ), ou encore des moines lubriques avec des nonnes perverses, ces histoires chinoises, de plus en plus traduites par Actes Sud ou Picquier, amènenent de l’émotion, de l’exotisme, du courage et de la Vie...

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 60 visiteurs par jour (606615 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2