Placebo - Live at ... La Halle, 21 novembre 2006

11.12.2006 | Mis à jour le 12.12.2006 | blue
4403 visiteurs  -  Aucun commentaire

So messed up I want you here
And in my room I want you here
And now we’re gonna be face to face
And I’ll lay right down in my favorite place

Now I wanna be your dog
Now I wanna be your dog
Now I wanna be your dog

Un classique du rock, un monument, un incontournable. Et pourtant, çà ne commence pas très bien ce soir quand la bande à Emilie Simon, en plus d’avoir été jusque là soporifique, nous offre une reprise de Iggy Pop difficile à reconnaître.

Passons donc la première heure et retrouvons-nous vers 21h15. Les lumières s’éteignent. La scène est dissimulée par une batterie d’écrans. Un riff électronique démarre, puissant, tandis que les membres de Placebo prennent place sur scène.

Le rideau se lève.

L’ambiance est lancée : les images défilent, le son est laché : une cascade sonore envahit l’espace. Tout le monde semble scotché. Est-ce par la surprise ? Ou simplement par l’énergie brute à laquelle nous sommes confrontés ?

Je me laisse emporté, sans résister et le plaisir de la musique live m’entraîne en moi-même, dans ces moments particuliers où l’on se retrouve seul au milieu de centaines de gens. J’aime.

Les chansons du dernier album s’enchaînent, sans pause. La maîtrise technique est totale, aussi bien sonore que visuelle. Le rythme est rapide, le temps également.

Pourtant, au delà de ce plaisir simple, presque bestial, qui naît finalement dans une espèce de rituel chamanique, que reste-t-il ? Aux autres, je ne peux le dire. Mais à moi, l’émotion de retrouver quelques uns des moments forts de mon histoire personnelle avec ce groupe. J’aurais tant voulu retrouver « Pure Morning » ou entendre « Black Eyed ». Mais entre magie chargée d’émotions, et froideur de la performance technique, j’accueille avec joie une vieille connaissance, lorsque le groupe reprend « Without You, I’m Nothing ». Des images défilent dans mon esprit, et je reprends les paroles en même temps que Brian, le temps suspendu. Personne d’autre que moi-même ne m’entend, je crois, mais spontanément, je profite de cette chanson, je me l’approprie.

Strange infatuation seems to grace the evening tide.
I’ll take it by your side.
Such imagination seems to help the feeling slide.
I’ll take it by your side.
Instant correlation sucks and breeds a pack of lies.
I’ll take it by your side.
Oversaturation curls the skin and tans the hide.
I’ll take it by your side.

tick - tock
tick - tock
tick - tock
tick - tick - tick - tick - tick - tock

I’m unclean, a libertine
And every time you vent your spleen,
I seem to lose the power of speech,
Your slipping slowly from my reach.
You grow me like an evergreen,
You never see the lonely me at all

I...
Take the plan, spin it sideways.
I...
Fall.
Without you, I’m Nothing.
Without you, I’m nothing.
Without you, I’m nothing.
Take the plan, spin it sideways.
Without you, I’m nothing at all.

Après çà, je ne demande plus rien.

Juste un rappel, puis les portes s’ouvrent et la froideur de cette soirée humide de novembre nous cueille. Content(s), comme après une séance de sport où j’aurais pu libérer mon trop-plein d’énergie, et transpirer un peu. Mais, toute cette débauche d’effets et de sons, masque finalement une certaine froideur, une distance. Au fond, tout le contraire de ce que j’avais ressenti quelques semaines auparavant, avec Ben Harper.

Tellement différent. Tellement bon aussi...

 
 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 63 visiteurs par jour (600899 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2