Tord Gustavsen Trio Changing Places / The Ground

16.09.2007 | Mis à jour le 26.09.2007 | Black
3426 visiteurs  -  2 commentaires

Tord Gustavsen au piano, Harald Johnsen à la contrebasse, Jarle Vespestad à la batterie : « encore du jazz polaire composé par un trio norvégien », me direz-vous ?.

(JPG)

« Deep as Love » débute sur quelques notes de piano. La contrebasse, discrète, suit la mesure. Calme, Serein, Zen... Je ne suis guère surpris par ce que j’entends, mais c’est en connaissance de cause que je pénétrais de nouveau dans l’univers labellisé Editions of Contemporary Music. En clair, cela signifie une musique douce, soft, immobile. Pas de note superflue, le silence est omniprésent entre les notes. Mais j’ai beau connaître le système, la magie continue à m’émerveiller. Je me retrouve seul dans le jardin, allongé dans un hamac entre deux vieux tilleuls, se balançant au grès de la brise légère. Cette musique me berce, ces silences me réveillent. Une pureté émane de ces quelques notes. Inéluctablement, mon esprit tente de comparer ce trio à celui de Keith Jarrett ; certainement la subtilité de leur jeu, la quiétude qui se dégage de ces airs de « jazz ».

(JPG)

Les premiers titres s’enchaînent, invariablement, immanquablement. J’en suis au point où je ne fais plus la différence entre les balades proposées par ces norvégiens. Je me laisse envoûter, charmer par la subtilité de ces notes. A l’ombre des tilleuls, mon esprit se repose. Il tente de s’évader entre les affreusetés de Cayenne et les magnificences de Caracas (ma lecture du moment). Et pendant que les perroquets du Venezuela viennent me chatouiller les orteils (ah non, juste un rouge-gorge du Périgord), je me retrouve au milieu de ces fjords norvégiens. ECM est certainement le meilleur guide touristique pour visiter la Norvège. Qui peut imaginer que ces norvégiens, habitués au froid polaire, engendrent une musique aussi chaleureuse. Peut-être le besoin de se retrouver au coin d’un feu de cheminée en jouant une musique intimiste afin de se blottir tous ensemble ?

« Song of Yearning » achève cette longue pièce musicale de Changing Places. La basse et la batterie se sont éclipsées un court instant pour laisser place à la pureté du solo de Tord Gustavsen.

(JPG)

Le soleil n’est pas encore couché, les oiseaux commencent à sortir de leur sieste et moi, toujours allongé dans le hamac à l’ombre des deux majestueux tilleuls. Je ne peux rêver mieux que ces quelques instants de bonheur, rien qu’à moi, et partagés uniquement avec la musique planante de ce trio norvégien. J’enchaîne alors avec « Tears Transforming », le premier opus de The Ground. L’album a changé, pas la musique. Le même trio, la même émotion. Le format ECM me convient parfaitement en ces moments de béatitude. Je ressens profondément cette chaleur musicale qui envahit mon âme. Je ne pense plus à rien. Serais-je en séance de zazen ? Presque, dans les faits que mon esprit laisse filer toutes les idées, sans accroche ni attache. Mais pas tout à fait, non plus, parce qu’il tente de pénétrer à travers ces notes de musique. Ma voie pour devenir moine zen et encore loin et purement utopique. Alors pour le moment, je me contente (et c’est peut-être pas si mal) de savourer ses instants présents avec la douceur de ce trio.

(JPG)

Une piste..., deux pistes..., trois pistes se sont écoulées, le piano est toujours là à distiller ses notes de musique, la basse bat la mesure, la batterie suit le rythme du piano. Pourquoi changer l’atmosphère tant que la magie opère ? Les hymnes quasi religieux proposés par mon nouvel ami Tord m’impose le respect. Je ne peux que m’incliner devant une telle subtilité dans son jeu. Improvisation ou note écrite, peu importe... Je rentre en communion avec son univers pour m’en échapper qu’onze titres plus tard. L’extase engendrée par ces morceaux me transforme en moinillon à la recherche du satori. Je serai bien tenté d’écrire des haïkus mais je n’ai pas encore trouvé un maître qui m’accepterait en tant que disciple afin de m’enseigner la beauté de ce rythme littéraire. Et subitement, je me rends compte que cette musique de Tord Gustavsen Trio appartient au jazz de la même façon que les haïkus appartiennent à la littérature japonaise.

Un bruit de sandales
Fait résonner le silence ;
Fin de nuit d’été !  [1]

« The Ground » termine l’opus au moment où le soleil commence son déclin. Les teintes du ciel s’harmonisent vers une couleur orangée de toute beauté. Le silence demeure autour de moi. Mon esprit se retrouve en pleine quiétude, mon corps s’est profondément reposé, mon âme a connu quelques moments intenses. Quelle étrange sensation ? Peut-être l’illumination ?

Et si je remettais cela demain ? ...

[1] Haïku de Matsuo Bashô (1644-1694)

 

2 commentaires

Tord Gustavsen Trio 27 janvier 2008 1  rép.
oui c est une musique divine...et alors quand on a la chance comme moi d’assister à un concert des Tord Gustavsen Trio, c’est magique !
Tord Gustavsen Trio 28 janvier 2008 Black

« divine... magique... »

Nous sommes au beau milieu d’un conte... Je m’attends à voir sortir les elfes et les trolls ! smiley

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 118 visiteurs par jour (593572 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2