Dennis Lehane Shutter Island

28.11.2007 | Black
4443 visiteurs  -  2 commentaires


-   [...] Il n’existe pas d’établissement comparable aux États-unis. Nous ne traitons ici que les patients les plus gravement atteints. Ceux qu’aucune autre institution ne peut prendre en charge.

-   Comme Gryce ? [...]

-   Il a tué tous les membres de sa famille, puis il les a scalpés pour se faire des chapeaux.

-   Et il s’est baladé en ville avec, c’est ça ? [...]

-   En des temps moins éclairés, un patient comme Gryce aurait été condamné à mort. Mais ici, les médecins ont la possibilité de l’étudier, de définir une pathologie, voire d’identifier et d’isoler cette anomalie de son cerveau qui l’a conduit à s’écarter de façon aussi radicale de schémas de comportement acceptables. S’ils réussissent, peut-être qu’un jour viendra où tout écart de ce genre sera totalement éradiqué de notre société [...]

-   On peut toujours rêver, hein ?

Entrée en scène du marshal Teddy Daniels et de son nouveau coéquipier Chuck Aule.
Un îlot au large du port de Boston, dans les années 50 : Shutter Island.
Et sur cette île, juste un vieil et sinistre établissement, murs imposants, barbelés électrifiés, construit au bord d’une falaise, des gardiens armés et des blouses blanches et aussi cet étrange phare d’un autre âge : Ashecliffe. Est-ce un hôpital ou une maison carcérale ? Cette « prison » enferme en fait des « patients », gravement perturbés et qui ont commis des crimes sauvages. Ces patients, considérés comme extrêmement dangereux, sont ici parce qu’aucun autre bâtiment psychiatrique a voulu prendre le risque de les soigner.

(JPG)

Les deux marshals arrivent donc par le ferry sur ce qui ressemble être une ancienne « île aux pirates ». Leur mission : retrouver une patiente qui a disparu de cette prison-hôpital. L’énigme : comment un malade peut s’évader d’une minuscule cellule fermée à clef de l’extérieur ?

Teddy et Chuck vont découvrir cet étrange lieu où rode une sensation de conspiration, côtoyer un monde de schizophrénie. Une enquête parsemée de rêves, d’hallucinations. Qui y a t il derrière cette affaire ? Des expériences médicales, des expérimentations pharmaceutiques ? Un complot à grande échelle ? Mais dans quel but ? Le renouveau de la psychiatrie est en jeu.

Ces deux marshals Teddy et Chuck forment un couple parfait : l’intelligence de l’un, la répartie de l’autre. Cette enquête réunit pour la première fois ces deux êtres, d’autres surviendront-elles après celle-ci ?...Permettez que je m’écarte, pour quelques mots, du sujet principal. Cette lecture amène mon esprit à se remémorer un héros de mon adolescence, un enquêteur surprenant, épris de surnaturel, adepte des rêves prémonitoires, sujet aux hallucinations divinatoires. Ce Héros, composé d’un savant dosage de Teddy et de Chuck, et qui a marqué profondément ma vie (et celle du FBI) n’est autre que l’agent Dale Cooper du Bureau Fédéral des Investigations. Un café bien noir et une tarte chaude aux cerises : voilà les seuls hallucinogènes que s’autorise mon ami Dale. Et pourtant, ses nuits sont hantées par des rêves cauchemardesques, des hallucinations prémonitoires. Méditer sur ses propres cauchemars pour avancer dans son enquête. Dale serait parfaitement à son aise dans cet environnement à décrypter les malaises des patients de l’hôpital Ashecliffe et les motivations de ses « surveillants ». Est-ce que Teddy possèdera la force, la détermination et l’aura de l’agent Dale Cooper ?

Mais bon, mon esprit s’égare dans les méandres obscurs et torturés de mon imagination, en fantasmant subitement sur la belle et énigmatique Diane ; « Shutter Island » est loin d’être une nouveauté, et surtout loin d’être une rareté. Il doit être présent sur la grande majorité des blogs à « vocation » littéraire. Un succès critique et populaire a pu le classer dans les bonnes ventes catégorie policière chez tous vos petits libraires de quartiers (ou de gares). Je n’ai donc que peu de choses à vous apprendre sur le sujet. Vous devez déjà certainement tout savoir. Sûrement, il est même bien rangé dans les rayons de votre bibliothèque, dans un état quasi neuf vu le peu de temps nécessaire à sa lecture. Je suis même prêt à parier que vous avez trouvé le coupable avant moi, que les rebondissements (si rebondissements, il y a) ont été ressenti aisément chez votre foyer bien avant leurs lectures... Tout ça, en fait, pour dire que dans ma bibliothèque (en fait un pauvre placard où les livres s’accumulent et s’entassent au fil du temps, abandonnant toute espèce de classification), « Shutter Island » de Dennis Lehane (précédemment découvert grâce à l’adaptation cinématographique de son roman « Mystic River » par Clint Eastwood) vient de prendre une place prépondérante dans la catégorie thriller psychologique (voir schizophrénique), m’ayant maintenu, de pages en pages, en haleine jusqu’à la dernière ligne.


-   Tout ça commence à me rendre drôlement nerveux, Teddy.

 

2 commentaires

Dennis Lehane 11 novembre 2009 sylvie
je ne suis pas très enthousiaste, mais c’est sans doute une question de genre. A n’en pas douter, j’ai du mal avec le triller glauque, froid, noir.... et... etc...
Bientôt au cinoche ... 3 octobre 2009 BMR
L’annonce de la prochaine adaptation ciné (par Scorcese avec Di Caprio) de ce bouquin de Dennis Lehane nous a poussés à (re)découvrir cet auteur dont on parle beaucoup ici ou là mais qu’on ne connaissait guère (il est pourtant l’auteur de Mystic River, autre film superbe).

-----> On en parle sur notre blog

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 61 visiteurs par jour (603065 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2