Lizka Et Ses Hommes

22.06.2008 | Mis à jour le 29.12.2008 | Black
2553 visiteurs  -  2 commentaires

L’automne s’annonça avec brutalité : avec les vents venus du nord arriva la baisse des températures, les arbres furent dépouillés de leurs feuilles jaunies, les rayons du soleil se ternirent, ne perçant plus que rarement l’épaisse couche grise des nuages, et des pluies interminables se déversèrent sur la terre et les passants, tous déjà profondément enfoncés dans la déprime.

(JPG)

Lizka a 17 ans et est fermement décidée à vivre sa vie comme elle l’entend. Cette prise en main subite commence forcément par le départ de son village natal, devenu trop petit pour la grande Lizka. Mais là-bas, dans la grande ville, la vie n’est pas aussi facile qu’elle aurait pu croire, aussi belle qu’elle aurait pu rêver. Une rencontre de hasard l’a fait tomber amoureuse de Micha... qui s’avéra un bel escroc... Puis, il y eut Viktor, grand apparatchik voué au parti... Se succéderont encore Arthur, le conducteur de trolleybus... puis Max, héros et blessé de guerre... puis Kostia le poète...

Comme tous les autres enfants soviétiques, Lizka se réveillait au son de l’hymne national que diffusait la radio, elle mettait son foulard de pionnier et elle se rendait à l’école de Lopoukhov où on lui enseignait, en plus de la lecture, de l’écriture et du calcul, comment démonter une kalachnikov, enfiler un masque à gaz et échapper aux bombes américaines en se terrant dans une cave.

Les rues sont froides, sales et couvertes de boue. Les immeubles sont en état de décrépitude avancée, à la limite de l’insalubrité. Les logements sont étriqués et rares. Les boulots sont peu gratifiants. Malgré tout, il reste la bière, la vodka et l’alcool pour tenir le coup... et aussi l’amitié et l’amour. Car, ce que l’on retient de ce roman, ce sont les aventures de tous ces héros russes sortis de l’ordinaire, qui ont toujours foi en leur destin et qui malgré cette morosité ambiante tentent toujours d’aller de l’avant, d’avancer dans la vie en gardant un brin d’optimiste et de fatalité.

Si les contrats de mariage, qui aujourd’hui commençait à faire une apparition timide, avaient existé plus tôt, Lizka aurait tenu à y inclure une clause importante. Son époux aurait eu pour obligation quotidienne de lui masser le dos - des vertèbres cervicales au coccyx - et de lui embrasser la plante des pieds. Elle n’aurait pas exigé autre chose de son époux. Enfin, si : qu’il ne prononce jamais de mots grossiers. Et qu’il n’y ait pas plus d’un match de foot par mois. Et pas plus d’une soirée bière par semaine ! Et aussi...

(JPG)

Au final, Lizka s’en sort toujours. Elle a su garder son âme d’enfant qui lui fait oublier rapidement ses mésaventures pour passer à autre chose. Dans toutes les situations, elle garde son envie de vivre, son optimisme et son humour. C’est ce qui fait aussi le charme de ce roman (en plus des formes de Lizka). Alexandre Ikonnikov finira par avouer qu’il aime son héroïne, et que son thème principal d’écriture est en fait l’humain... et la recherche du bonheur. Lizka nous présente sa Russie à travers tous ses hommes. Il y’a de bon côté à vivre dans ce pays, et des moins bons... comme les hommes. L’important est de vivre, et de continuer à vivre en gardant le sourire et aussi l’espoir qu’un jour la Russie retrouvera ses fastes, qu’un jour le monde deviendra meilleur, qu’un jour Lizka trouvera son homme...

...Mais Lizka, elle est tellement...

-  Tellement quoi ?
Je réfléchis. J’étais incapable de répondre de manière satisfaisante.

-  Elle ne ressemble pas à tous ces cadavres ambulants que j’ai rencontrés jusqu’à présent.


D’autres chroniques d’Alexandre Ikonnikov :

-  Dernières Nouvelles du Bourbier

 

2 commentaires

La Russie de Lizka 30 juin 2008 Katie 1  rép.

« ...Mais Lizka, elle est tellement... »

...naturelle....

peut-être

La Russie de Lizka 30 juin 2008 Black

... « très courageuse » smiley et tellement naturelle ...

et en plus notre héroïne encaisse l’alcool mieux que moi smiley

 smiley smiley smiley

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 101 visiteurs par jour (597265 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2