Au hasard d’une seconde promenade...

29.10.2008 | Black
2368 visiteurs  -  Aucun commentaire

Petite flânerie dans ma discothèque, seconde promenade musicale. Code d’accès : 1984B. 1er étage à droite de l’ascenseur. De la porte d’entrée, tournez à droite, faites 5 pas et vous y êtes ! Où ? A bord du vieux Black-Limited Express. Attention à la fermeture des portes, départ imminent...


Radiohead - Kid A - Amnesiac

« OK Computer », leur dernier album, avait fait un carton mondial. Radiohead était devenu certainement le plus grand groupe de rock « indé » du moment. D’ailleurs quelle différence existe-t-il entre un groupe de pop-rock et un groupe de pop-rock-indé ? Est-ce seulement une question de maisons d’édition ? La question est posée, j’attends la réponse...

Radiohead aurait pu continuer sur la lancée de ce précédent succès. Pfff, trop facile. Pas dans l’esprit des membres du groupe qui ont décidé de tout remettre à plat, quitte à s’écarter du rock et d’expérimenter.

« Kid A » et « Amnesiac » vont produire de nombreux déçus mais également attirés de nouveaux fans, moi le premier. J’ai adhéré immédiatement à ce projet. Ne me demandez pas de comparer ces deux albums entre eux, ils me sont trop semblables et ont acquis une même unité dans mon esprit. Ne me demandez pas de comparer ces deux albums avec « Hail to the Thief » ou « Pablo Honey », ils sont trop dans des tons et couleurs différents.

Personnellement, je conçois ces deux albums comme une nouvelle symphonie classique du 21ème siècle, l’expérimentation d’un rock avec une instrumentation électronique. Et si Hildegarde von Bingen se jouait d’une guitare électrique dans son œuvre mystique ? Une délectable harmonie se dégage de ces albums et m’imprègne d’une douce enveloppe zen. Je suis bien, je suis calme et je respire profondément. Moment d’attente, moment d’écoute...

En deux extraits, Amnesiac, cela donne ça :
-  Knives out
-  Packt Like Sardines In A Crushed Tin Box

Radiohead, un renouvellement continuel oscillant entre rock, pop-rock, trip-hop, jazz-pop, jazz-rock, rock-indé...


Massive Attack - Mezzanine

Avec un nom aussi guerrier, je me serai attendu à un rock dur, à un rock révolutionnaire, saignant et sanglant. Mais c’est tout l’inverse. En fait, de ça quelques mois, j’ignorais encore tout de ce groupe. Mais par ci, par là, surtout par ci, j’ai glané des infos et j’ai pris le temps de découvrir...

(JPG)

Le trip-hop, cette musique harmonieuse et planante qui modernise à mon sens le rock psychédélique de mes jeunes années. L’univers est doux, « ambiant ». La température est chaude et humaine. Des voix se mélangent et se mêlent entre elles. Massive Attack ne repose pas sur une individualité forte d’un leader mais sur un groupe innovant, multiple et disparate. L’électronique est présent mais le rock aussi et la world aussi. Une fusion des temps modernes où tous les courants musicaux se rejoignent autour d’un même concept : « mezzanine ».

Angel - le sommet d’un art, entre rêve et frénésie, musique spirituelle et hypnotique... une écoute s’impose !


Henri Salvador - Chambre avec Vue

N’aller pas imaginer que mes vieux os se décalcifient trop pour remplacer les riffs sauvages d’un Jimmy Page ou d’un Ritchie Blackmore par quelques notes de bossa-nova d’un grand-père de 90 ans. N’aller pas penser que mes tympans ont été trop assourdis par les hurlements d’un Ian Gillian ou d’un Robert Plant pour que je veuille les remplacer par les fous rires d’un vieil et étrange énergumène sorti de sa chaude et humide Guyane natale pour goûter au soleil de St-Tropez.

D’ailleurs, j’ignore pratiquement tout de sa discographie, y compris son bon tube sur Zorro, le type à la cape noir qui se fout de la gueule du gros et méchant sergent... Un album de lui me suffit. Je n’éprouve même pas le besoin de regarder plus loin. La bossa-nova, j’aurais tendance à dire « bof ». D’ailleurs, à part Stan Getz et Astrid Gilberto avec sa fameuse « Girl from Ipanema »...

A chaque fois que j’écoute cet album, j’ai le sentiment d’être en vacances, de sentir le laurier, le thym et le romarin, d’entendre les cigales et de voir le soleil se coucher sur les calanques, quelques dauphins m’interpellant de leurs cris stridents...

L’album est d’un calme absolu, reposant à souhait. Loin de l’agitation quotidienne, il m’offre une petite bulle d’air rafraîchissante et relaxante. Je ferme les yeux, j’écoute cette voix vieille et chaude, j’entends cette douce berceuse qui enchante petit à petit mon univers personnel (une chanson douce que me chante ma maman, je connais mes classiques)...

J’entends la pluie cogner de plus en plus fort derrière mes volets, je sens ce froid pénétrer dans la chaleur de mon antre. J’ai peine à ouvrir les yeux, comme englués dans de profonds rêves de soleil et de Méditerranée. Et malgré tout, j’ouvre les fenêtres de ma chambre avec vue sur mon petit jardin d’hiver... Qu’il sent bon ce jardin... Et ces grillons qui chantent...

 
 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 59 visiteurs par jour (602764 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2