CocoRosie Noah’s Ark

14.03.2006 | Mis à jour le 19.03.2006 | Black
9306 visiteurs  -  5 commentaires

Est-ce l’album de l’année ? Une référence dans la nouvelle vague « indie-pop-folk-rock » ? Cela n’engage que ma pauvre personne (inculte en général dès qu’il s’agit de nouveauté), mais je ne suis pas sûr que cet album restera graver dans ma mémoire dans ces prochaines décennies. Alors pourquoi en faire une chronique ? Simplement parce qu’il s’agit d’une expérience musicale qui mérite un arrêt de quelques minutes (voir plus) pour découvrir ces deux jeunes filles au talent indéniable.

Noah’s Ark , un album original qui nous plonge dans nos souvenirs d’enfance, gaieté et joie de l’innocence (perdue ?!). Une atmosphère particulière à classer dans un monde à part, lyrisme nostalgique. Mais la force de cet album provient surtout de la collaboration extérieure avec quelques nouveaux talents d’aujourd’hui.

Et cela commence très fort avec le second morceau « Beautiful Boyz » ; une voix profonde s’élève, grandiose, voix sublime, c’est Antony Hegarty (de Antony and the Johnsons, bien sûr) qui fait son apparition :

« All those beautiful boys

Pimps and queens and criminal queers

All those beautiful boys

Tattoos of ships and tattoos of tears ».

Autre talent : la présence de Devendra Banhart [Brasilian sun], chef de file d’un son « new old folk » (c’est nouveau et pourtant ça sonne terriblement folk seventies).

Je rajouterai une splendide interprétation du french rappeur Spleen sur « Bisounours ». Une composition qui sort du lot et qui tend au chef d’œuvre. Je ne m’en lasse pas. Je ferme le yeux et j’écoute les palombes voler dans le ciel.

« Il fut un temps où rien n’était éteint

Où seul l’or de mon coeur donnait l’heure

Et alors j’étais fort, mais j’ai perdu la fleur et l’innocence

Dans ce décor je me sens perdu, rien n’a plus de sens

Mais j’ai encore quelques rêves et si tant est que j’aie le temps

J’irai caresser leurs lèvres

J’ai encore quelques rêves

Et si tant est que j’aie le temps j’irai caresser leurs lèvres

Il fut un temps où rien n’était éteint

Où seul l’or de mon coeur donnait l’heure

Et alors j’étais fort, mais j’ai perdu la fleur et l’innocence

Dans ce décor je me sens perdu, car rien n’a plus de sens

Si le temps avance trop

Je me sens de taille (Il nous entaille ?)

Je suis un enfant

Je refuse le temps

Je regarde le ciel et cet arc-en-ciel qui m’apaise

Je regarde la lumière et puis j’erre dans mes rêves

Oublier le temps

Rester un enfant »

Un doux rêve pour planer au dessus de ce monde d’adulte et retrouver quelques instants de son enfance.

 

5 commentaires

CocoRosie 9 mai 2007
j’ai découvert il y a quelques jours cocorosie grace à TRACKS et j’en suis presque effaré . c’est étrange , envoutant , triste , lugubre ( the sea is calm) c’est vraiment différent et à cent lieus de la musique réchauffée et archi mixé que nous servent la plupart des médias. un groupe à découvrir pour les mélomanes tout simplement. deux femmes très imaginatives . presque incroyable. noa’s ark est unique pour moi dans l’univers musicale.
CocoRosie 13 octobre 2006 Pichou 1  rép.
 smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley
CocoRosie 13 octobre 2006 Black

 smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

ça me plait comme dialogue : c’est simple, clair, précis et ça va direct à l’essentiel, l’émotion, le cœur.

Quand les symboles sont plus forts que les mots...

Allez, on se refait une série d’émoticones ?

 smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

CocoRosie 3 mai 2006 1  rép.
J’aurais aimé quelques avis sur les paroles de "beautiful boyz". juste pour savoir comment vous l’interprétez. le refrain est assez...spécial
CocoRosie 4 mai 2006 Black

Mon niveau d’anglais étant ce qu’il est (c’est à dire asser près de 0 smiley ), je ne suis pas sûr d’être la personne la plus adaptée.

Mais, bon, je vais quand même me lancer smiley : je vois bien une histoire d’amour gay, une passion entre des hommes. Un gamin qui a mal débuté dans la vie et qui passe de maisons de corrections en prisons. Ce milieu, il a appris à l’aimer car il lui permet d’assouvir ses fantasmes à savoir « ces beaux criminels » à la fois virils aux tatouages marins, et tendres aux tatouages de larmes... smiley

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 119 visiteurs par jour (593955 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2