Chris Garneau Music For Tourists

05.05.2009 | Black
1754 visiteurs  -  Aucun commentaire

Il y a quelques mois de ça, j’avais été ému par un album d’un nouveau “song-writer”, Luke Temple. Je me suis promis de le suivre, et d’attendre une prometteuse succession à « Hold A Match For A Gasoline World ». La patience aura peut-être son prix, un jour, toujours est-il que je suis tombé sur un autre bonhomme qui m’a rappelé à ce précédent souvenir : Chris Garneau, également distribué par Fargo, pourvoyeur quasi officiel de mes folk-songs intimistes. La voix est frêle et douce, à la limite de l’androgynie. Les mots sont susurrés et côté intimité, on est exactement dans le même créneau. Une différence notable est à mettre en avant : ici, point de guitare... et pourtant cela reste du folk, et du bon. Chris Garneau est seul face à son piano, à nous proposer ses belles mélodies, ses balades en folk-songs. Il n’y a guère de mouvement, même saccadé, j’arrive tout juste à lever un pied après l’autre (mais après tout, si je voulais lever les deux en même temps, j’écouterai du bourrin, du rock...). Je ne me le passerai pas toute la journée de peur de ne plus pouvoir dormir la nuit, mais pour une nuit il me parait si agréable et intemporelle que cette nuit me semblerait éternelle et étoilée. Cet album a un coté apaisant et salutaire. Rien ne vous empêche de faire votre séance de zazen pendant l’écoute, vous n’y serez point perturbé. En fait, c’est comme si vous écoutiez un album de Carla Bruni décliné au masculin... et en mieux, peut-être... Je dis ça, mais je n’ai jamais écouté un album entier de la madame du chef de l’état... Je ne pourrais plus me regarder dans la glace en me levant le matin... Plus sérieusement, vous avez entre les mains un album déchirant, au sens qu’il vous prendra aux tripes et vous transpercera de ses mélodies soyeuses, romantiques, sincères. La présence d’un violon, à faire chialer dans les chaumières, pourrait rendre le tout un peu mièvre et mielleux ; pourtant, c’est bien une émotion non feinte qui ressort de ces quelques quatorze titres. De mon humble avis, et même si personne ne me le demande, et même si tout le monde s’en fout, je dirai que c’est un artiste à suivre... D’ailleurs, je vois qu’il va participer à la prochaine Nuit Folk de Fourvière en Juillet de cette année. Je devrais peut-être envoyer mon correspondant lyonnais. Chris Garneau peut devenir une bonne trouvaille musicale qui mérite d’être vu en « live » ; cela bougera également peut-être un poil plus...

Chris Garneau
« Black and Blue »

 
 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 101 visiteurs par jour (597265 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2