Natsumé Sôseki - Le 210e Jour

16.05.2009 | Black
2637 visiteurs  -  4 commentaires


-   Pour commencer, on se lève à six heures demain...

-   A midi, on mangera de l’udon ?

-   On verra le cratère du mont Aso...

-   Tout en faisant attention à ne pas se laisser emporter et à ne pas se retrouver au fond du cratère...

-   Face aux phénomènes vitaux de la nature la plus sublime, il faudra faire accéder notre esprit au grandiose et transcender les soucis de ce bas monde.

-   Mais si tu transcendes trop, tu ne supporteras plus le monde après coup et finalement ce n’en sera plus que pénible. Là-dessus, mettons qu’on ne transcendera que juste ce qu’il faudra. Je ne crois pas que mes jambes me permettent de transcender des masses.

-   Petite Nature !

Cela pourrait démarrer comme la première chronique de Black ‘n Blue en randonnée. Blue, le maître, Black le disciple indiscipliné. Blue en a gravit des montagnes et atteindre les hauteurs du mont Aso, même en pleine activité volcanique, ne lui fait guère peur. L’intimité avec les sommets le transforme à chaque ascension solitaire de ces espaces vierges. La seule montagne que Black gravit fut, un jour de juillet, un certain Mont Fuji. Pour la difficulté, il repassera, pour l’intimité également. Ce jour-là, il aurait bien aimé avoir en poche ce petit livre de Natsumé Sôseki : « Le 210e Jour ».

Le 210e jour, par définition, tombe en plein mois de typhon. Les conditions climatiques sont des plus extrêmes pour ces deux randonneurs, amateurs et prétentieux : pluie, vent, fumée et cendres. Mais ces deux compères, Kei et Roku, causent plus qu’ils n’avancent. Un long dialogue incessant où les sujets de conversation passent du coq à l’âne anime leur cheminement vers les hauteurs. Tantôt graves, tantôt futiles ou excentriques, ce tête-à-tête n’est que trop rarement constructif et ne sert peut-être qu’à masquer l’angoisse des uns sur leur vie, sur la société, sur la condition humaine... Ces choses dont on se souvient...

Car d’escalade et de hauteur, il n’en est que trop rarement question. Savoir quoi manger à la prochaine étape apparaît comme le sujet primordial des préoccupations de ces messieurs. Le udon n’est-il pas destiné au bas peuple ? Ne va-t-il pas me rester sur l’estomac, nuisant à la progression verticale. Et le soba ? Des œufs à la coque, certes, mais point trop cuits, point trop crus. Entre le bouddhisme et le shintoïsme, une troisième philosophie se voit aborder : le tofûïsme ! Tout un programme gastronomique... Mais, tandis qu’ils s’approchent de ce qui pourrait être un cratère béant et en ébullition, les deux associés de cette déraisonnable aventure avancent, et de façon inconsidérée, à travers les herbes folles, sans cesser de blablater. Seraient-ils inconscients, prétentieux ou absurdes ? Leur présence m’apparaît comme ridicule et pitoyable au beau milieu de cette belle furie dévastatrice qu’est la nature sauvage. Toujours est-il que la démarche de ces pauvres randonneurs est sujette à sourire et dédramatise leur chevauchée héroïque. Il faut avoir une sacrée dose d’humour et d’abnégation pour arriver au but fixé.

Et ce discours sans discontinuité, verbiage illimité, me donne soif. J’ose à peine proposer une Ebisu à mon compagnon d’infortune, pour étancher cette sensation, car il est bien connu que l’Ebisu n’est point une bière.

Alors, êtes-vous prêt pour le Mont Aso ?

Pour les amateurs de peinture et estampes japonaises, la couverture de l’édition Rivages est la représentation d’une œuvre de Kaii Higashiyama : « Rayonnement », peintre contemporain, fidèle ami de Kawabata, mort en 1999.

Je ne peux donc terminer cette chronique sans prendre le temps d’exposer quelques unes de ses œuvres...

 

Galerie d'images

4 commentaires

Natsumé Sôseki - Le 210e Jour 31 mai 2009 Utopie 1  rép.


-  Pour commencer, on se lève à six heures demain...

Je ne crois pas non ... smiley Merci pour cette belle galerie, j’aime Kaii Higashiyama et tu m’en fais découvrir que je ne connaissais pas, j’aime beaucoup les arbres et leurs reflets :

Vent d’automne colore les feuilles Est-ce lui qui a posé sur ma tête Le premier cheveu blanc.

Bon dimanche à toi ! smiley

Natsumé Sôseki - Le 210e Jour 31 mai 2009 Black

j’aime Kaii Higashiyama et tu m’en fais découvrir que je ne connaissais pas

Il y a certains incontournables, mais j’ai essayé de chercher également quelques toiles plus rares, pour satisfaire tous les appétits des amateurs de soba.

J’en profite pour préciser que les haïkus qui servent d’illustrations aux peintures sont bien évidemment de Sôseki (mais tout le monde l’aura deviné).

J’ai une légère préférence pour les toiles avec la neige (images 3 et 5). Je trouve toujours très épatant de dessiner et peindre des flocons de neige...

Et la photo 13/16 me procure quelques frissons : cette forêt me semble si profonde et ténébreuse que je pressens quelques spectres venus la hanter ; toutes les âmes en peine, perdues et oubliées, se rejoignent dans cette si mystérieuse contrée grise...

Natsumé Sôseki - Le 210e Jour 20 mai 2009 Utopie 1  rép.

 smiley Un peu moins de bruit sur le blog siouplait, je lis l’article et vais voir les photos !

L’article : Natural Mystic me pose problème, d’abord envoyée sur une pub pour les femmes qui veulent gagner de l’argent, ce qui n’est pas mon cas ! puis sur :

Attention : un problème technique (serveur MySQL) empêche l’accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.

Je m’en tape moi, j’ai aucune compréhension, je veux lire cet article peinarde, tranquillos, alors aux petits schtroumpfs qui réparent, faites le sans bruit, je lis et pis j’écoute ça.

No disturb please.

 smiley

Natsumé Sôseki - Le 210e Jour 21 mai 2009 Black

Je ne vois que deux explications :

1 - Premièrement, tu as tenté de fumer la « Natural Mystic » et réfléchi au fameux et fumeux problème technique : comment garder l’allumette allumée quand celle-ci se rapproche du verre plein.

2 - Deuxièmement, tu as tenter de boire la « Ebisu » et tu as halluciné : comment boire cette bière qui est tout sauf de la bière.

3 - Troisièmement, si tu n’es plus sous substances psychotropes ou alcoolisées, tu te souviendras que dès le début, j’ai dit qu’il n’y avait pas de troisièmement...

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 61 visiteurs par jour (603065 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2