Lambchop - Is A Woman

21.06.2009 | Black
2534 visiteurs  -  Aucun commentaire

Les yeux mi-clos, je sommeille dans mon rocking-chair, les pieds dans la poussière, la tête dans un rye. Je médite, je surveille mon troupeau, j’écoute une musique douce et planante. Le soleil rougeoyant réchauffe encore pour quelques heures l’étendue vaste de mon ranch, près de Nashville. L’air qui me submerge est plus folk mélodieux que country sauvage, mais il n’empêche que mon imagination bascule dans cet univers proche du western : c’est le second effet Lambchop.

« Is a Woman ». La voix est identifiable dès ses premières intonations. Kurt Wagner a toujours son bel organe, à la fois rauque et tendre. L’album semble plus intimiste, le piano a une place prépondérante, contrairement aux précédents disques. Il y a toujours cette guitare folk qui fait crépiter le feu de camp derrière le ranch, quelques chœurs supplémentaires venus encore plus adoucir la note. Une douce mélancolie m’étreint tant la pureté du son envahit cet espace sauvage. C’est beau, c’est chaleureux, c’est triste ; que cette musique est magique ! Profondément mélancolique, elle me donne envie de rester là, dans ce désert de poussière, à regarder au loin les coyotes sauvages, à dénombrer le nombre de cornes de mon cheptel bovin. Toujours en me balançant sur mon rocking-chair, j’en profite pour réfléchir à ma prochaine lecture. Lambchop me donne envie de me plonger dans les grands espaces, de parcourir de grandes randonnées à cheval, d’aller pêcher à la mouche. J’ai envie de m’évader là-bas, et cette musique n’y est pas étrangère. Alors Jim Fergus, Thomas McGuane, Jim Harrisson ou Richard Ford ? Je sais, le Tennessee et le Montana, ce n’est pas vraiment la porte à côté, mais je trouve que coté littérature, il y a cette même notion de liberté, de solitude et de grands espaces... Et comme je ne connais pas vraiment de romancier de cet état...

(JPG)

La musique...
son rythme bat encore dans ma tête, pulse le long de mes membres...
les danseurs tourbillonnent à la lumière des feux...
sur la crête et les collines, les coyotes reprennent et amplifient la même scansion au clair de lune... [1]

Toujours est-il que l’album y est unique. Peu de productions actuelles ont cette qualité tout au long de ses 11 morceaux, à la douceur si soyeuse, à la mélancolie si mélodieuse... Impossible de sortir un titre en particulier, je pourrai vous faire une revue détaillée de chaque morceau mais est-ce bien nécessaire tant l’ensemble est si homogène et sublime. Toutes les chansons ont ce même esprit, qui trouble à peine le lourd silence de ces grands espaces, qui arrive juste à s’élever au-dessus du vent et de la poussière de cette terre ocre du Tennessee, qui peine à troubler la surface de l’eau de l’abreuvoir de mes bêtes. Je retrousse les manches de ma chemise à carreaux rouges, je finis les dernières gouttes de mon rye, et m’en vais seller mon vieux bourrin, en gardant cette musique au fond de moi.

En écoute :
-  The Daily Growl.
-  My Blue Wave.

Poussières de Nashville, Tennessee :
-  Is A Woman
-  The Decline of Country and Western Civilization

[1] Jim Fergus - Mille femmes blanches.

 
 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 73 visiteurs par jour (611118 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2