Captain Blood

02.07.2009 | Black
2064 visiteurs  -  Aucun commentaire

En voyant la voiture, Captain freina. C’était une berline Buick neuve, à quatre portes, portant la plaque personnalisée : « POPOL 22 CM ». Elle était garée dans un box réservé aux abonnés, et Captain eut la certitude qu’elle appartenait à Reno Bloom. C’était fatal : qui d’autre que lui aurait fait preuve d’un tel mauvais goût ? « Popol : vingt-deux centimètres », dit Captain en remuant la tête. En marche arrière, il gara sa Dodge un peu plus loin. La nuit tombait : l’obscurité envahissait les étages du parking. Une lumière jaune vif éclairait l’autre extrémité du décor grisâtre. Assis à son volant, Captain tendit l’oreille.
Le silence était tellement pesant qu’il semblait se propager comme un écho, envahissant l’atmosphère. [...]

ATTENTION, ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains. Que ceux qui ont les yeux chastes les ferment éternellement, cette lecture hautement subversive risque de vous bruler à tout jamais vos délicates pupilles. Satan n’est pas loin, mais Captain Blood veille au grain. Captain Blood est le nouvel héros de l’Amérique des temps modernes. Un monsieur tout le monde en short de toile beige et lunettes Ray-Ban, concierge bling-bling d’un banal immeuble qui lui laisse pas mal de temps pour des activités diverses et ludiques.

L’obsession de Captain Blood est des plus louables : la Justice. Aider son prochain. Porter secours aux plus faibles. Avec un tel sacerdoce, Captain Blood se prendrait même pour Dieu. Un Dieu « beau gosse » et narcissique, aux mœurs plus libertines et inavouables car Captain Blood est aussi un grand obsédé sexuel. Il multiplie les conquêtes féminines et les aventures sexuelles défilent aussi vite que les bouteilles vides de Whisky au pied de son lit. Il faut dire que Captain Blood est extrêmement beau, magnifiquement bâti et surtout bien monté. Il abuse de l’alcool, de la drogue, du sexe et des femmes, mais reste fidèle à une seule maîtresse : sa sœur Iris avec qui une certaine communion et alchimie sexuelle semblent s’être installées entre ces deux complices. Pour revenir à son sens de la justice, Captain Blood est tout puissant, et ses méthodes, loin du divin, sont légèrement moins orthodoxes. Tous les coups sont permis, la torture ne semble pas le gêner le moins du monde surtout quand il est question de vengeance. Captain Blood, l’impitoyable.

(JPG)

Si je m’amusais à faire une comparaison littéraire de mes héros américains, j’aurais tendance à dire que Captain Blood a le corps et la folie de Patrick Bateman avec le membre et les pulsions de Hank Chinaski... En bref, si vous êtes passionné par les thrillers violents et sexuels, que vous avez l’âme amorale et vicieuse, « Captain Blood » de Michael Blodgett est fait pour vous. Par contre, si baiser votre sœur après avoir découpé puis passé au broyeur les restes de son ancienne petite amie vous parait légèrement choquant, voir un chouia immoral, je crois que ce n’est pas la peine d’ouvrir la première page.

Avec un bref soupir de résignation, Captain passa lui aussi à l’action. D’un coup violent, il expédia le canon du lourd revolver dans la bouche à moitié ouverte de Reno. La puissance du coup envoya à terre le chapeau et la moumoute de Reno ; les yeux lui jaillirent des orbites, injectés de sang, comme s’ils allaient éclater. Captain fut fortement tenté de presser la détente, mais ce n’était pas ce qu’il avait prévu.
La lèvre supérieure de Reno, la majeure partie de sa lèvre inférieure, ses gencives et ses dents de devant avaient été arrachées par l’arme, et enfoncées dans sa gorge. Il commença à s’étouffer. Captain comprit que, dans les secondes suivantes, il tomberait à genoux et se mettrait à vomir, ou à pisser dans son froc.

-  Monte dans ma voiture, espèce de salopard immonde, hurla Captain, et avale-moi tout ça. Parce que, si tu salis mes sièges, je te flingue tout de suite.

 
 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 73 visiteurs par jour (611118 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2