David Gilmour On an Island

06.04.2006 | Mis à jour le 26.07.2006 | Black
19479 visiteurs  -  13 commentaires

(JPG) Un nouvel album de Pink Floyd ! Inespéré, Innattendu ! Je m’empresse de le découvrir. "On an island" . Oups, c’est pas du Pink Floyd, mais du David Gilmour en solo. C’est pas grave, mon excitation reste intacte ; c’est quand même une âme maîtresse de ce groupe mythique.

Ô Surprise ! Dès les premiers accords de guitare de Dave (non, pas le chanteur belge), je sombre dans l’univers des Floyd, version gilmourienne, bien entendu. A ce moment là, je me replonge dans mes souvenirs (pas si lointains que ça, d’ailleurs) et me retrouve au milieu de The Division Bell, les cloches en moins.

Et je me laisse ballader aux rythmes planants de la guitare du grand Gilmour. Je me laisse porter ainsi, aux grès du vent et des riffs. J’explore ma mémoire, parcours mon passé. Je re-découvre Obscured by clouds, une certaine magie ambiante s’empare de mon âme, allant jusqu’à me faire oublier que je suis à Paris, dans un métro bondé et puant. Quelques notes de More parviennent à me pénétrer, elles trottent maintenant dans ma tête. Le métro n’existe plus. Autour de moi, plus personne. Je suis seul avec Wish you were here. Une odeur de monoï se répand à travers mes narines à nouveau ouvertes.

Terminus. Fin du voyage. Tout le monde descend. Je retrouve la réalité et m’apperçoit que On an island s’est achevé depuis plusieurs minutes. Qu’est-ce que je retiens alors de cet album ?

Je dirais les 15 premières secondes. Au delà, mon esprit s’évade vers d’anciens voyages proposés par Gilmour, Waters, Mason et Wright. Alors, pourquoi parler de ce disque ? Simplement à cause de la dernière phrase de cet avis émis par un professionnel de la musique (ou disons plutôt un vendeur professionnel de la musique d’un grand magasin de 4 lettres)

« Et puis si "On An Island" n’est pas un disque de Pink Floyd (malgré la présence du claviériste Rick Wright, entre autres intervenants prestigieux), il est tout de même le digne successeur de "The Divison Bell". Parce que les parties de guitare sont aussi belles, parce que la voix est la même, et parce que David Gilmour est un fantastique professionnel, incapable de rouler son public, et qui n’ignore rien de ce qu’on attend de lui. En 2006, il pourrait être Pink Floyd a lui tout seul : il a juste la décence de ne pas le marquer sur la pochette. »

On ne doit pas avoir la même écoute de Pink Floyd. Peut-être que pour ce vendeur (qui a souhaité resté anonyme, et je le comprends), le début et l’apogée du groupe se résume à « The Division Bell ». Personnellement, je continue de penser que Pink Floyd est un groupe de 4 musiciens, de 4 talents, et de 4 créateurs (plus 1 âme inspiratrice originelle). Chaque membre a su insuffler un peu de leur imagination et de leur créativité à quelques morceaux pour les rendre inoubliables : Echoes, Set the control for the heart of the sun, Shine on you crazy diamonds... et pleins d’autres, encore, mais je ne peux pas citer toute la discographie du groupe, tant elle est riche et suprême, d’un génie quasi cosmique.

Par contre, j’ai lu sur un blog, une petite chronique sur David Gilmour de passage au Grand Rex. L’instant y était décrit comme magique, notamment avec la reprise et la ré-orchestration de grands mouvements floydiens (Echoes...). Et là, je veux bien le croire, et je suis persuadé que si j’avais pu être présent ce soir-là, je me serai laisser enchanté, et même hypnotisé par ce grand professionnel et incontournable de la musique psyché-rock...

En tout cas, cela m’a donné l’envie immédiate de me replonger dans « Obscured by clouds ». Si vous me voyez voler parmi les nuages, faites-moi signe, et rejoignez moi... Une telle musique est faite pour être partagée...

Mais aujourd’hui, j’ai décrété la poursuite du voyage. Il est trop tôt pour abandonner ce chemin du bonheur psychédélique. Alors, vous êtes du voyage, vous-aussi ? Vous m’accompagnez à la rencontre de Syd Barrett et de Roger Waters ?

 

13 commentaires

David Gilmour 14 août 2007 Bob L’éponge 4  rép.
J’aime bien l’article, enfin j’ai vu pire.. Et je respete énormément le pt de vue de l’auteur. Mais j’ai tout de même une vision très différente. Pour commencer, je ne crois pas que le délire musical passe par le chemin de la mémoire ou des souvenirs. La musique est quelque chose qui n’a aucun lien avec le temps, sinon comment expliquer la longévité de Pink Floyd ? Quand on écoute une musique et qu’on replonge dans un monde de souvenirs, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche, et que la communication entre la musique et celui qui l’écoute a été impure : ou bien la musique est fausse n’est pas pure est n’est pas vraie (ce qui est bien évidement ni le cas de PF ni le cas de Gilmour) et que cette musique ne fait que provoquer de la nostalgie, et moi j’aime pas la nostalgie. Ou bien encore que la personne qui écoute n’a malheureusement pas de goût musicale et ne saisi pas ce que c’est que la musique. Ou alors, la personne est trop attachée à autre chose qu’elle ne s’empêche pas de projeter les souvenirs auxquels elle est attaché sur la musique que la personne entend. C’est compliqué ? Voilà clairement oû je veux en venir : l’auteur de l’article appartient au 3ème cas, ça veut dire qu’il est tellement attaché à la musique des Pink Floyd, qu’il ne s’empêche pas de projeter sa passion pour cette musique, et de boucher l’oreille sur ce que raconte Gilmour dans sa musique de l’album On An Island. Encore une chose, Pink Floyd n’ont jamais été "4 talents et une âme inspiratrice originelle" !! Je n’aime pas cette façon qu’a tout le monde de diviniser Syd, certes c’est un génit de la musique, mais je paris que tout le monde parlerait d’une façon moins intense à propos de Syd s’il lui est pas arrivé ce qui lui est arrivé. Et puis quand est-ce que Rick et Nick étaient des génits talentueux ?????!!!!! Franchement, je ne vois pas ce qu’il ont apporté à la carrière de Pink Floyd.. Pink Floyd s’était tout simplement Syd au début, et Waters et Gilmour pour la 2ème période. (D’ailleurs, pour moi, il n’y a pas de pink f après Waters, mais un musicien et compositeur de génit qui ne peut vraiment créer qu’au sein des Pink Floyd : David Gilmour. D’ailleurs je crois que malgrès les apparences, la séparation entre Waters et Gilmour a donné un goût amère à la musique de l’un et de l’autre. Ce n’ai plus une musique de Pink Floyd, mais des pleures et des cris de désespoir, du moins c’est ce que je ressens) J’espère que je n’ai blaissé personne par mon pt de vue trop extremiste. Y a t’il tout de même quelqu’un qui partage mon avis ?

-----> Pas vraiment d’accord !

David Gilmour 29 août 2007 Black

Merci Bob de ton message, très franc et sincère.

Effectivement, je crois qu’il y a quelque chose qui cloche dans ma tête.

Parce que je n’arrive pas à me concentrer sur cet album. Bien que musicalement, il n’y ait pas de fausses notes, je replonge automatiquement sur les souvenirs.

Parce que tous nouveaux "Pink Floyd" ou "David Gilmour" sortis dans les bacs n’échappent pas à la comparaison de leurs premiers.

Parce que la musique a évolué, Pink Floyd aussi, mais ma tête certainement pas. Mon esprit et mon cœur restent fermement accrochés à Ummagumma, Meddle, Obscured by the clouds ou Animals. J’y peux rien, j’ai essayé, mais...

et soit le bienvenu, Bob l’éponge !

 smiley

David Gilmour 29 août 2007 A Roger Addict

Je respecte le point de vue de tout le monde, surtout lorsqu’il s’agit de musique et du Floyd...mais je pense que le seul génie du Floyd c’est Roger Waters, et celui qui a allumé la flamme était bel et bien Syd. Alors forcément on doit à Syd d’avoir fait naître le Floyd (c’est lui qui a trouvé le nom du groupe et qui était le leader à l’époque d’Arnold Layne, See Emily play ou Piper at the gates of dawn...). Il est évident que tous étaient des virtuoses de la musique et des génies de leurs intruments...mais au niveau composition des textes et des mélodies, Waters est inégalable...même s’il faut reconnaître la très belle sensibilité de Wright sur Echoes ou encore The Great Gig in the sky...Je ne suis vraiment pas autant transporté par les musiques et textes de Gilmour...surtout les textes !!! Bien sûr, chacun a sa propre sensibilité musicale donc chacun a son "chouchou" :) mais je ne peux pas être d’accord quand je lis que Mason et Wright n’ont rien apporté et que c’est Gilmour le "vrai" génie du Floyd... je suis assez d’accord pour dire que ce groupe, qui a marqué à tout jamais l’histoire de la musique, était une association de 4 talents incroyables avec tout de même l’influence d’un parolier et d’un compositeur de génie : Roger Waters... ;) Par ailleurs, la musique doit être une source d’émotions...alors je pense qu’il faut laisser chacun interpréter, associer et vivre sa passion musicale de la façon qu’il souhaite...Dire que le fait de replonger dans des souvenirs est une preuve d’écoute impure constitue à mon sens une véritable aberration...

David Gilmour vs Roger Addict 29 août 2007 Black

Voilà un gars qui me plait !

Et dire que je ne le connais même pas... Seulement quelques commentaires (souvent perspicaces, toujours intéressants) sur ce petit et humble site...

Mais peut-être devrais-je réellement consulté un psychologue ? Suis-je atteint d’une maladie incurable qui m’empêche d’apprécier la musique contemporaine ? Pourquoi mon esprit reste fixé sur cette période 67-75 ? Pourquoi n’ai-je du plaisir que sur les vieux Pink Floyd, Deep Purple, Led Zeppelin ou Genesis ? Pourquoi trouve-je qu’un Pink Floyd sans Roger Waters, qu’un Led Zeppelin sans Jimmy Page et Robert Plant, qu’un Genesis sans Peter Gabriel ne sont l’ombre que d’eux même.

Il est vrai que je me complais allègrement dans cette période et que du coup, je passe peut-être à coté d’autres choses, d’autres émotions. Mais tant pis ! Ummagumma est trop innovant, Meddle est trop planant, Animals est trop envoutant, Obscured by the clouds est trop hypnotisant... Et ces dans ces morceaux qu’une multitude d’émotions submergent mon âme et mon cœur...

A Roger Addict est Grand et il sera toujours et chaleureusement accueilli ici !

David Gilmour 29 août 2007 A Roger Addict

C’est trop d’honneurs ;) En tout cas, je ne pense pas que tu aies à consulter un psy...ce n’est pas être "malade" que d’apprécier des oeuvres musicales marquantes !! C’est vrai que la musique contemporaine est souvent insatisfaisante, à quelques exceptions près, mais je pense que nos arrière-arrière-arrière-petits enfants écouteront encore le Floyd, alors que bien d’autres groupes auront été oubliés... Je pense que, quand on aime la Musique et qu’on la respecte, il est normal d’apprécier des artistes de la trampe de Roger Waters, quelqu’un qui (quitte à me répeter) a vraiment marqué de son emprunte et de son génie l’Histoire de cet art... Qu’il rayonne pour l’Eternité :) et que nos émotions en écoutant ses morceaux soient encore nombreuses !!!!

David Gilmour 19 septembre 2006 Dan-Al-Blanc
Suite à l’apparition surprise de Pink Floyd avec Roger Waters au fameux Live 8, l’an dernier, c’est certain que comme beaucoup de vieux fans du Floyd, je me suis mis à espérer l’improbable ; un album du groupe dans les bacs des disquaires et, pourquoi pas, une dernière tournée ? Mais non ! Plutôt que de réaliser ce vieux rêve, les 4 musiciens en ont décidé autrement ; ils iraient par paire, ainsi Roger Waters tourne avec Nick Mason pour commémorer l’album Dark Side, alors que Gilmour en fait autant avec Richard Wright pour promouvoir son dernier né ; On an island... Mais justement, qu’en est-il de cet album, retrouve-t’on la même saveur, la même chaleur, les même couleurs, que par le passé, tant dans la voix que dans la guitare ? Eh bien, selon moi oui, oui, définitivement oui, sans aucun doute possible. Je dirais que parce qu’il est aujourd’hui âgé de soixante ans, David nous livre un album plus relax, mature, plus " laid-back ", voilà où il en est rendu dans sa vie, il prend plus le temps de vivre, quoi ! Mais on retrouve quand même la voix toujours aussi belle, chaude et envoûtante de Pink Floyd, et quant à la guitare, sans être aussi agressive et torturée qu’auparavant, elle reste toute aussi présente, chaude et langoureuse que par le passé. Bref, sans être le rêve que j’espèrais, je suis tout aussi heureux par ce disque doux, chaleureux et magique de Gilmour, sur lequel on retrouve d’ailleurs de très bons musiciens ; Richard Wright, bien sûr, mais aussi Bob Klose, ex comparse de l’époque Barrett, Phil Manzanera, et j’en passe. Et quelle touchante attention d’avoir introduit tout doucement son épouse au piano et au chant sur deux pièces, oui vraiment bravo David et merci de nous faire partager ce nouvel album ainsi que cette sagesse acquise avec les années ; " We waltz in the moonlight and the embers glow. So much behind us. Still far to go. " Merci Dave...
David Gilmour 3 juin 2006 Bibi 1  rép.
et bien que dire de plus ? Pink c Floyd tout simplement non ? A méditer ...
David Gilmour 6 juin 2006 Black

Pink Anderson et Floyd Council, deux musiciens de blues.

Deux, le nombre de source inspiratrice pour symboliser le groupe :
-  Roger Waters et Syd Barrett
-  Roger Waters et David Gilmour

Ainsi, l’un sans l’autre n’existe pas (ou du moins est incomplet). Tu as raison, Bibi !

Pink c Floyd tout simplement

Indissociable !

Pink n’est pas sans Floyd, et Floyd n’est pas sans Pink !

David Gilmour 6 avril 2006 blue 4  rép.
A défaut d’être du Pink Floyd, c’est déjà du grand Black !Tu parles avec talent du grand Pink Floyd, notre amour de jeunesse commun, qui nous marqua, et restera à tout jamais dans nos smiley
David Gilmour 3 décembre 2008 Utopie

Du grand black ... je guette la sortie de ? son dernier album ! A voir le concert de David Gilmour aussi ... du bonheur, je vous l’dit ma bonne dame !

 smiley smiley smiley

David Gilmour 5 décembre 2008 Black

je guette la sortie de ? son dernier album ! A voir le concert de David Gilmour aussi

Est-ce que j’en parle, est-ce que j’en parle pas smiley

Je n’arrête pas d’y penser... Qu’est-ce que cela pourrait apporter de plus, dire j’aime, dire j’aime pas, parce que c’est sûr que j’aime comme c’est aussi sûr que j’aime pas. Mon esprit est divisé en deux, comme si le yin était coupé du yang, comme si la bière blanche ne voyait plus sa rondelle de citron, comme si la tarte au citron avait perdu sa meringue, comme si...

D’ailleurs, c’est où Gdansk ? Vous avez entendu des cloches ?

David Gilmour 18 décembre 2008 Utopie

Bon sang ... je lis ta réponse, mon cerveau déjà totalement brouillé est devenu liquide pour le coup ! Non j’ai compris une chose (ouffffff !) l’histoire de la tarte au citron et de sa meringue... ça me cause !

Je ne sais pourquoi, j’ai envie d’apporter la précision suivante :

Du grand black ... je guette la sortie de ? son dernier album !

Je parlais d’un album de Black.

Enfin, j’ai l’impression d’avoir perdu le fil...

Non je n’ai pas entendu les cloches (mais s’entend-on soi-même ?). Je me sens cloche pour le coup.

David Gilmour 24 décembre 2008 Black

 smiley Je viens de comprendre... smiley

J’ai la détente lente en cette fin d’année...

Un album de Black smiley

pas d’idée, pas d’inspiration, pas de découverte fulgurante ni de nouvelle passion. Côté musique, c’est plutôt la panne sèche. Heureusement, tu peux compter sur la Re-Vision de Blue, dernière actu musicale du site...

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 119 visiteurs par jour (593698 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2