Roy Lewis Pourquoi j’ai mangé mon père

03.05.2006 | Mis à jour le 16.05.2007 | blue
28177 visiteurs  -  3 visiteurs aujourd'hui  -  14 commentaires

"[...] toujours est-il que nous n’étions pas de taille à nous mesurer avec les grands félins. Ils faisaient la loi, tenaient le haut du pavé, et nous n’osions pas nous mettre en travers de leur route. D’une dent ferme, ils limitaient notre croissance démographique, et c’était sans remède, hors celui de remonter dans les arbres, autrement dit d’abandonner toute l’aventure comme une affaire mal engagée. C’était ce que père ne voulait admettre pour rien au monde, à l’encontre des gens tels que l’oncle Vania. "Nous avons, disait-il, une grande cervelle, un grand crâne pour la contenir, nous devons continuer de lui faire confiance, et quelque chose, un jour, surviendra qui rétablira nos chances." "En attendant, ce qu’il nous faut, disait-il, c’est une aussi bonne paire de jambes que possible" [...] Mais çà n’empêchait pas, en attendant, que la tribu féline fût la classe dominante, avec tous les inconvénients que celà comportait. L’un de ceux-ci, c’était l’habitat. Toute femme de pithécanthrope veut avoir un chez-soi convenable, un foyer pour élever sa famille, bien chaud, et avant tout, bien sec. En un mot, une caverne."

Le ton est donné. Roy Lewis, anthropologue et romancier, nous fait partager avec beaucoup d’humour le quotidien d’un clan de pithécanthropes tout juste descendus des arbres, et sur le point d’entrer dans l’humanité.

Il y a Edouard, le père et le chef, un véritable visionnaire, qui raisonne et trouve des solutions techniques au problème de survie du clan : chaque nuit est la répétition de la précédente, une lutte inégale contre les prédateurs de toute sorte. Edouard ramènera le feu, qui marquera l’entrée dans l’ère technologique. Tout occupé à tenter de le maîtriser, non sans mésaventures puisque leur environnement finira par en pâtir, le feu amènera la sécurité et le confort en permettant de déloger enfin les ours de la caverne trois étoiles convoitée. Les techniques de chasse gagnent en efficacité, car le feu offre la possibilité de durcir la pointe des pieux de chasse. Enfin, progrès inestimable en vérité, le feu, toujours lui, permet de cuire les aliments. Plus que le goût ou l’aspect sanitaire, c’est surtout le gain de temps pris sur les longues heures de lente mastication des gigots d’éléphants qui marque un progrès. Les soirées près du feu s’ouvrent à un nouveau type d’activité : la réflexion, et l’introspection !

L’oncle Vania, frère d’Edouard, défend quand à lui le bon vieux précepte selon lequel c’était mieux avant. La vie était plus simple, mais surtout, ce progrès, défendu par Edouard, ne va-t-il pas les conduire à leur perte, en les soustrayant à mère nature ? "Back to the trees, clame-t-il, back to nature !"

Restent les enfants d’Edouard. Alexandre, l’artiste, qui sera le premier à représenter sur le rocher une image, une vue abstraite de la réalité. Oswald, le chasseur. William, qui tente d’apprivoiser un chien, non sans déconvenue. Et Ernest, l’intellectuel et le narrateur.

Les frères sont lancés dans l’aventure du progrès, dans le rythme effréné imprimé par leur père. Les voilà bien malgré eux en quête d’une compagne "exogène", et on se régale à lire leurs aventures. Auparavant, on prenait femme chez ses soeurs. Maintenant, il faut favoriser le brassage génétique. C’est plus compliqué, car la séduction se substitue un peu plus à la force et à la facilité. Mais en contrepartie, un nouveau sentiment s’éveille : l’amour.

Mais tous ces progrès en appellent d’autres. Comment garder l’avance sur les autres clans ? Une divergence de fond se fait alors jour entre l’humaniste, Edouard, qui souhaite en faire profiter tout le monde, et Ernest, bien relayé par sa femme, qui veut garder la connaissance, synonyme de pouvoir aussi bien politique que spirituel.

N’est ce pas là que le péché originel fut consommé ?

(JPG)
 

14 commentaires

Roy Lewis momo 29 16 janvier 2009 1  rép.
Bonjour j’ai trouvé ce livre décevant il n’avait rien d’intéressant tous comme son prédécesseur « les animaux dénaturé »
Roy Lewis momo 29 16 janvier 2009 Black

Bonjour momo29

décevant, rien d’intéressant... tout comme « Les Animaux dénaturés »... Du coup cela me donne envie de lire cette œuvre de Vercors, publiée en 1952...

Vercors raconte l’histoire de la découverte d’un chaînon manquant entre le singe et l’homme, nommé Paranthropus Greamiensis en l’honneur de son découvreur Greame, et surnommé Tropi. Un homme d’affaires nommé Vancruysen veut profiter d’eux pour avoir de la main-d’œuvre à bon marché, sans salaires ni droits, pour une usine de lainage. Le problème se pose alors : où se situe la limite entre les animaux et l’homme ? Doit-on faire de ces êtres des électeurs ou du beefsteak ? Cela évoque la question antique : Combien faut-il de cailloux pour faire un tas ? Mais aussi Qu’est-ce que l’homme ?, thématique que Vercors poursuivra dans ses romans suivants. Pour répondre à cette question, Douglas Templemore tuera un enfant tropis dont il est le père et se verra poursuivit en justice, ce qu’il recherchait pour faire prendre conscience au grand public de la question fondamentale : "Quelle est la définition de l’homme ?" et "Où s’arrête-elle ?"

Dis-moi, ça a l’air vachement bien comme bouquin smiley

Roy Lewis 6 décembre 2008 linconnuduweb
je l’ai vu en représentation, je peux dire que ce livre auras un grand succès parmi tout le monde
Roy Lewis 15 mars 2008 audrey
ce livre est absolument passionnant !!! l’auteur nous fait complètement rentrer dans l’époque ! on ne peut s’empècher de le dévorer !! je le recommande très vivement à tous ceux qui veulent rire et en apprendre plus sur la préhistoire !
Roy Lewis 21 octobre 2007 mallo35
bonjour, j’aurais besoin d’aide sur une question que l’on me pose : comment évolue le narrateur au cours de l’histoire et pourquoi ? je bloque un peu sur cette question, j’aimerais beaucoup avoir des éléments de réponses. merci beaucoup
Roy Lewis 20 octobre 2007 nana 1  rép.
Ce livre est génial "il ouvre des possibilitées prodigieuses" , drôle et réaliste , ce roman ouvrira peutètre les yeux aux nombreuses personnes inintéressés par la préhistoire !! Livre a lire au coin du feu avec un bon café ^^ BONNE LECTURE !!  smiley
Roy Lewis 20 octobre 2007 Black

ou un bon thé !! smiley

Roy Lewis 25 avril 2007
C’est un très bon livre, amusant et très interressant, je le recommande ! C’est génial ! smiley
Roy Lewis 15 novembre 2006 4  rép.
euh kikoo j’ai besoin des resumé je ne sais pas koi en pensé je comprend pas trop mais si je lis les resumé ce serai bcp mieux mci ciao
Roy Lewis 15 novembre 2006 blue

Suis p’tet déjà un vieux con, mais je comprends rien au langage SMS smiley Mais a priori, on peut rien pour toi. Soit tu lis le livre, soit tu lis pas le livre. Voilà smiley

Roy Lewis 15 novembre 2006 Black

D’autant plus que le but n’est pas de faire des résumés mais de donner envie de lire ou de découvrir...

PS. : Blue, si tu t’sens un vieux con, ke-ce que je dois être... moi qui suis bcp plus vieux...

Roy Lewis 25 avril 2007

C’est vrai, le but de ce site est de donner envi aux personnes découvrant le site de lire ce livre fantastique !! Je l’ai lu récemment et j’avoue que j’ai été fasciné par le style d’écriture de l’autre qui raconte la vie de ces personnages de manière très actuelle !! C’est drôle et amusant ! A lire absolument !

Roy Lewis 25 avril 2007 Black

Absolument ! J’en suis à ma deuxième lecture (et ce malgré les nombreux livres qui attendent patiemment une première lecture).

Par contre, j’ai cru voir récemment la réédition d’un autre livre de Roy Lewis : « La Véritable Histoire du dernier roi socialiste ». Mais je n’ai pas encore d’infos dessus...

Roy Lewis 4 mai 2006 Black

Les faits remontent à une dizaine d’année : « mon grand frère », véritable dénicheur de talents, m’a prêté ce livre... Et je l’ai litéralement dévoré [au sens propre et figuré], tel un carnivore de la literrature.

Depuis, les années ont passées, je me suis offert ce livre et l’ai à nouveau mangé avec appétit [même plutôt plusieurs fois qu’une ; entrée, plat ET dessert].

Une merveille, un livre culte dont le sujet nous évoque le début de l’humanité mais ressemble étrangement à la vie d’aujoud’hui (quête du pouvoir, partage du savoir et des connaissances, recherche spirituelle, problème écologique...). La société de ces pithécanthropes n’a pas beaucoup évoluée depuis l’aube de ces temps lointains.

 

Poster un nouveau commentaire


Modération de ce forum :

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Derniers Commentaires

Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Au hasard

Articles poussiéreux

Too Cool for Internet Explorer

En noir et bleu est motorisé par le logiciel libre Spip 1.8.3 associé au squelette graphique BliP 0.91

20 rubriques ... 318 articles ... 729 commentaires ... sites référencés ... 67 visiteurs par jour (608552 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2